Le “Téléphone Arabe” à NANTERRE

La programmation de la journée s’est enrichie d’activités comme l’intervention d’un conteur, Ali Merghache, et un atelier d’écriture animé par Mabrouck Rachedi au sein de la médiathèque de quartier voisine, auxquelles s’ajoutaient des réalisations par les associations du quartier, comme une séance de théâtre forum par les jeunes de Zy’va, et des lectures de textes par le Théâtre du Bout du Monde.

Date : 19 Mars 2016
Public : 150 personnes

Partenaires :

La ville de Nanterre, association Zy’va, association Nahda et café Kinkeliba, centre social A2CSPN, Théâtre du Bout du Monde, médiathèque. Préparée en amont par la tenue de plusieurs ateliers, l’arrivée du bus multimédia itinérant du Téléphone Arabe sur la place des Muguets a été organisée en collaboration active avec les associations du quartier.

Ateliers préparatoires :

1/ Zy’va, association de soutien scolaire a accueilli deux interventions des membres de Remem’beur. Le 19 février avec des 25 petits de 8 à 12 ans, il s’agissait de comprendre comment se construit une affiche, d’en isoler les éléments et les références pour saisir comment est créé le décalage humoristique entre un sujet – grave et complexe – et son traitement. Deux participantes de l’atelier ont par la suite souhaité faire leurs propres affiches, qu’elles ont ramené aux animateurs de Zy’va et qui ont été présentées à

l’autre groupe.

2/ A Zy’va aussi, le 2 février a vu se réunir des jeunes de 14 à 18 ans pour une soirée ciné-débat autour du film «La Marche» et des affiches de l’exposition «Attention Travail d’Arabe». 25 jeunes ont participé à la soirée. Le débat, amorcé par le témoignage de deux anciens de la génération de la marche (Djamel Atallah et Nordine Iznasni), a tourné autour de la persistance des discriminations à ce jour, du sens des mots racisme et discriminations, et de la question de la liberté d’expression face à des propos racistes.

3/ Le centre social de l’A2CSPN a réunit 15 femmes pour une projection du film «La désintégration» et une discussion autour des affiches le 19 février.

4/ Le café Kinkeliba, installé dans le foyer Adoma du Petit Nanterre, a reçu lui aussi l’exposition. Un moment convivial organisé pour le public du café social a été organisé le … Les films « Maures pour la France » et « les Zarbis » ont été projetés devant une vingtaine de chibanis, ainsi que quelques professionnels (directeur de la bibliothèque. Le 19 mars : premier jour de tournée du bus Installé place des Muguets, le bus s’est intégré à un ensemble d’initiatives organisées par la ville de Nanterre : « le printemps de l’égalité ». Au cours de cette journée, une centaine d’habitant du Petit Nanterre est passée sur la place.

Dans le cadre de nos partenariats avec les associations, celles-ci ont organisé diverses activités destinées à animer ce moment commun que représentait l’arrivée du bus.

L’espace créé sur la place des Muguets s’est organisé autour d’un chemin en trois étapes :

l’exposition, la projection des films dans la partie avant du bus (aménagée en petit salon), et l’espace témoignage à l’arrière du bus. La programmation de la journée s’est enrichie d’activités comme l’intervention d’un conteur, Ali Merghache, et un atelier d’écriture animé par Mabrouck Rachedi au sein de la médiathèque de quartier voisine, auxquelles s’ajoutaient des réalisations par les associations du quartier, comme une séance de théâtre forum par les jeunes de Zy’va, et des lectures de textes par le Théâtre du Bout du Monde.

4.5 Superb

Rédigez un commentaire

voir tous les commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. En outre d'autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués par *